Les traitements sont suivis pendant les premières années de leur vies, cela peut aller jusqu’à l’entrée au CP (6-7 ans) voir plus, dans les cas les plus critiques. Plusieurs professionnels et méthodes peuvent rééduquer les enfants en fonction de leurs séquelles, c’est-à-dire des ergothérapeutes, des psychomotriciens, des orthophonistes, des pédiatres, neuropsychologie …

Suivant les séquelles de l’enfant, un traitement lui sera bénéfique.

L’orthophoniste aidera l’enfant pour les troubles du langage, dans les troubles cognitifs, cela lui permettra d’éviter au maximum un échec scolaire de par la stimulation de l’orthophoniste face au lettre, au nombre, au jeu, repère visuelle sur la feuille (un coin de la feuille).

Les ergothérapeutes aideront pour les séquelles motrices, ils contribuer au maintien physique de l’enfant sur le cheval, ce qui peut faciliter le maintien au quotidien de l’enfant.

Les psychomotriciens favoriseront le travail sur les membres supérieur, coordination du regard sur les mains, avec des gestes précis, travail avec l’espace de la pièce, monté, descendre …

Le pédiatre pourra suivre et soigner l’enfant, et donner des conseils pour améliorer le traitement de l’enfant.

Les ophtalmologues feront de leur mieux pour aider les bébés mais dans la plupart des cas, l’enfant sera aveugle, donc le traitement sera limité.

Tous ses professionnels s’entraident pour améliorer l’état de santé de l’enfant après ce choc.